Bata Shoe Museum
Chasseur de phoque inupiat portant des vêtements en peau de caribou au décor des plus élaborés, destiné; à plaire aux esprits du phoque.BÔø‡70.28.17, Anchorage Museum of History and Art
Chasseur de phoque inupiat portant des vêtements en peau de caribou au décor des plus élaborés, destiné; à plaire aux esprits du phoque.
BÔø‡70.28.17, Anchorage Museum of History and Art

La biodiversité en Alaska : sur la terre, dans la mer et dans les airs

le phoque

Le phoque annelé, le phoque commun, le phoque circumpolaire, le phoque barbu, l'otarie et le morse appartiennent à la même famille. Le phoque annelé et le phoque barbu sont les deux espèces les plus exploitées. Le phoque annelé est chassé par les Inupiats en bordure de l'Arctique, tandis que le phoque commun est omniprésent dans toute la région côtière, et chassé par l'ensemble des peuplades de l'Alaska. Ils sont prisés pour leur viande et pour leur peau, qui sert à la confection de chaussures, vêtements, tentes et cordages; leur graisse est utilisée comme combustible et en guise de nourriture. Le phoque barbu est un gros animal à peau épaisse, des plus recherchée pour la confection de semelles, de lignes de harpons, et de cordages. Le phoque circumpolaire est apparenté au phoque commun. Son pelage blanc crème tacheté de noir est fort prisé pour la fabrication des bottes en peau. L'imposante otarie à fourrure est un type de phoque qui fit l'objet d'une chasse commerciale si intense durant les années 1800 et au début des années 1900 qu'elle frôla le seuil de l'extinction. L'otarie et le morse étaient sources de nourriture, et servaient à la fabrication de semelles, de cordage, d'outils en ivoire, de vêtements en intestins, de contenants et de membranes de tambours.
Continuer