Bata Shoe Museum
Cliff et Shirley WeyiouannaRick Riewe
Cliff et Shirley Weyiouanna
Rick Riewe

Conclusion

Les vêtements et les chaussures ont des pouvoirs extraordinaires, de par leur fonction en tant qu'identificateur culturel, mais aussi en raison de leur tant que véhicule de communication avec le monde des esprits. Les chaussures, vêtements et outils des peuples de l'Alaska sont le reflet de leurs valeurs ancestrales, de leurs styles de vie en évolution constante et de leurs contacts avec le monde extérieur. Qu'il s'agisse de vêtements chauds confectionnés de peaux de caribou ou d'oiseau, d'articles imperméables en peau de phoque, de poisson, ou en intestins, ces réalisations témoignent toutes d'une esthétique et d'une facture des plus remarquables. Elles protègent du climat de l'Arctique — affirment l'identité et l'origine de celui qui les porte et de celle qui les a fabriquées —, constituent de véritables œuvres d'art et permettent aux individus de dialoguer avec les esprits d'une façon essentielle à leur survie. En retour, les esprits du monde animal acceptent de se montrer au gré d'images furtives.

« J'ai fabriqué ces bottes selon les traditions ancestrales, les animaux comprennent ces traditions. Ici, le temps change constamment, alors je dois confectionner toutes sortes de bottes pour Cliff. » Shirley Weyiouanna, Shishmaref, Alaska, 1988