Bata Shoe Museum
Betty Evingowok cousant un décor perlé.Rick Riewe
Betty Evingowok cousant un décor perlé.
Rick Riewe

L'équipement des femmes

le nécessaire à couture

Les aiguilles étaient en os d'oiseau, en pierre et en ivoire. Dans le sud de l'Alaska, elles étaient rangées dans des sacs à couture en peau appelés « femmes au foyer », tandis que dans le nord de l'Alaska, elles étaient mises dans des tubes en os et en ivoire, ou étuis à aiguilles.

Les étuis à aiguilles et les sacs à couture comportaient souvent un décor très recherché, visant à exprimer le respect envers les esprits du monde animal. Les femmes confectionnaient des sacs à partir de toute une variété de peaux, d'œsophage, d'intestins, d'herbe et autres matériaux grâce auxquels elles pouvaient mettre à l'œuvre leurs talents exceptionnelles. Les sacs à couture servent à conserver le tendon, les morceaux de tissu, les étuis à aiguilles, les dés à coudre et autres articles pour la couture. Le tendon animal est séparé de la chair, séché, assoupli, puis divisé en fils. Les dés à coudre sont fait de peau de phoque barbu, ou d'ivoire.

« Aujourd'hui encore, je prends bien soin de mes instruments de couture; lorsque je les manipule, c'est comme s'ils prenaient vie sous mes yeux. » Lucy Apungaluk, Gamble, Alaska 1989
Continuer