Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/chronicles/index.php on line 712
  • top frame 
  • Photographe de Dr. Jill Oakes parlant avec fabriqueur des bottes yupiks Lillian Apangalook pendant un expedition à Alaska en 1989.
  • Magnifying Glass

Mme Jill Oakes, D. Ph., s’entretenant en 1989 avec la fabricante de bottes yupik, Lillian Apangalook, lors d’une expédition en Alaska. Les bottes photographiées font maintenant partie de la collection du Musée.
© Photographie, Rick Riewe

L’acquisition d’artefacts

Le Musée Bata de la chaussure acquiert principalement les artefacts par le biais de travaux d’étude sur le terrain, de ventes aux enchères, de négociants et de donations. Les expéditions sur le terrain permettent au Musée de recueillir à la fois les artefacts et les récits associés à leur fabrication. Outre la documentation des techniques de fabrication et de la provenance de ces acquisitions, cette recherche permet de préserver la signification, les motifs et les intentions de celles et ceux qui les ont fabriquées. Les maisons de vente aux enchères et les négociants constituent également des voies d’acquisition importantes. C’est grâce à elles que de nombreuses pièces de calibre majeur provenant de collections privées ont pénétré le domaine muséal. Les donations sont peut-être quant à elles la forme la plus personnelle d’acquisition d’artefacts par le Musée. Les donations permettent non seulement au Musée d’établir un contact direct avec le propriétaire d’origine de l’artefact, mais elles offrent aussi la possibilité de recueillir des renseignements cruciaux quant à sa provenance, tout en se faisant l’illustration d’un acte de générosité fort apprécié.