Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/chronicles/index.php on line 712
  • top frame 
  • Mojari brodés en or et incrusté de bijoux avec le bout tourné en haut, dits portés par le Nizam de Hyderabad, Shikander Ja au début du 19e siècle.
  • zoom icon

Cette paire de mojari incrustée de joyaux est censée avoir été portée par le Nizam de Hyderabad, Shikander Jah, au début du XIXe siècle. Elle est ornée de fil d’or dans des styles de broderie appelés zardosi et salma sitara, incorporant un sequin ou sitara. La gorge des pantoufles est agrémentée de rubis, de diamants et d’émeraudes, sertis dans des montures en or émaillé. Hyderabad se sépara de l’Empire moghol en 1724 pour devenir au XIXe siècle un royaume islamique indépendant, gouverné par le Nizam.
Andhra Pradesh, Hyderabad, Inde, début années 1800
© Musée Bata de la chaussure, BSM P99.3

La valeur

L’une des questions les plus fréquemment posées par les visiteurs du Musée concerne la valeur de nos artefacts. Le vol au Musée, en janvier 2006, des mojari d’un Nizam de l’Inde, suscita notamment ce type de question. Bien que la valeur monétaire de cette remarquable paire de mojari dorées soit incontestable, pour le Musée, la véritable valeur de ces artefacts résidait encore davantage dans leur rareté et leur provenance associée à un personnage spécifique de l’histoire, le Nizam Sikander Jah, souverain de Hyderabad au début du XIXe siècle. Ce sont en effet les liens d’un objet avec l’histoire et les récits dont il est porteur et qui nous renseignent sur diverses périodes et cultures au fil du temps qui, aux yeux du Musée, confèrent à ces artefacts toute leur valeur.