• top frame 
  • Peinture d'huile titré “Le Marchand de Mocassins.” Une femme indienne portant une couverture et fumant la pipe croise la neige sur des raquettes en planche de bois, et porte plusieurs paires de mocassins brodés dans ses mains.
  • Magnifying Glass

Le marchand de mocassins, Cornelius Krieghoff, 1872.
Hal Roth Photography, Toronto.
© Musée Bata de la chaussure, BSM P84.171.

Amérique du Nord

Subarctique

Dans la tradition, les Athapascans vivaient en petites tribus disséminées de part et d’autre d’un vaste territoire s’étendant de la baie d’Hudson jusqu’au littoral alaskien. Le Musée Bata de la chaussure a commandité des travaux de recherche sur le terrain en territoire athapascan afin de documenter la fabrication traditionnelle des chaussures. La plupart vivaient une existence nomade ou semi-nomade axée sur la quête de la nourriture. Leurs vêtements et leurs chaussures étaient fabriqués au moyen de peaux de chevreuil, de caribou et d’orignal. Ils se livraient fréquemment à la traite de marchandises avec les tribus cries avoisinantes, qui fabriquaient quant à elles des mocassins de belle facture. Il s’avère d’ailleurs que quelques-uns des plus beaux mocassins des collections du Musée sont d’origine crie.