Activités et projets en classe

Les chaussures font l’actualité

Recommandé par Service des programmes d'études Canada

Niveau : 7e - 9e année

Préparation : Imprimer la photo des chaussures du Nizam de Hyderabad et si nécessaire, la peinture, Les articles de journaux et les feuilles d’activité, si les élèves n’ont pas accès à des ordinateurs.

Durée : 120 minutes (340 minutes si l’activité de jeu de simulation est choisie)

Matériel : Aucun

Objectif :
  • comprendre que divers textes tirés des médias peuvent refléter différents points de vue
  • évaluer l’efficacité de la présentation et la façon dont le sujet d’actualité est traité dans chacun des articles
  • produire un texte média sous la forme d’un article de journal ou
  • par le biais d’un jeu de simulation, démontrer une aptitude à exprimer les idées verbalement et de manière appropriée, ainsi qu’à communiquer de façon claire et cohérente

Description :

Pour commencer :
Imprimer ou montrer au projecteur la page des « mojari à pierres précieuses » du Nizam de Hyderabad.

Lire le texte ensemble et entamer une discussion sur les raisons pour lesquelles ces chaussures sont devenues un artefact muséal majeur. Les élèves ont-ils déjà vu de telles chaussures? Pourquoi un dirigeant fortuné porterait-il de telles chaussures? (Elles sont rares, en excellente condition, nous savons à qui elles ont appartenu et qui les a portées. Elles ont été confectionnées à partir de matériaux très coûteux : or, diamants, rubis, émeraudes.)

Sikandar Jah fut le troisième d’une lignée de sept Nizams, ou princes, qui gouvernaient Hyderabad avant que la région ne soit amalgamée avec l’Inde. Les Nizams étaient des dirigeants des plus riches, et cela grâce aux nombreuses mines de diamants de la région. En effet, jusqu’aux années 1860, Hyderabad était l’unique fournisseur mondial de diamants de qualité gemme, extraits des mines de la province depuis le IVe siècle avant l’ère commune.

Les Nizams vivaient dans l’opulence et dépensaient des fortunes en pierres précieuses. Ces mojari (chaussures au bout recourbé distinctif) ornés de joyaux sur le pourtour du col attestent que le Nizam était bel et bien paré des plus beaux atours de la tête aux pieds.

En janvier 2006, ces chaussures furent volées au Musée Bata de la chaussure.

Pour apprendre :
Diviser la classe en groupes. Demander à chaque groupe d’étudier un article différent concernant le vol. Les élèves pourront soit se servir d’une version papier du document, soit consulter leur document en ligne en cliquant ici pour Les articles de journaux. Leur demander de remplir la Feuille d’activité 1 : Les pantaoufles volées. Chaque groupe présentera ensuite ses découvertes à la classe.

Au tableau, passer en revue les découvertes de chaque groupe sous forme de registre. Établir plusieurs colonnes correspondant à celles figurant sur la feuille d’activité (date, source, résumé des faits, etc.). Entamer une discussion avec la classe afin de comparer les différents articles. Sont-ils identiques? En quoi diffèrent-ils? Peut-on remarquer différentes versions des faits? Pourquoi certains articles s’en tiennent-ils aux faits, tandis que d’autres offrent un commentaire sur l’événement? Comparer le ton de chaque article et le type de langage utilisé. Certains articles abordent le sujet de façon humoristique et adoptent un ton ironique, avec de nombreux jeux de mots et allusions autour du thème de la chaussure. Pourquoi les journalistes ont-ils opté pour telle ou telle approche? En quoi le public ciblé influence-t-il la façon dont les faits sont rapportés? Comment les différents protagonistes de l’histoire sont-ils représentés? Le Musée Bata de la chaussure approuverait-il ces articles? Pourquoi ou pourquoi pas?

Aider les élèves à évaluer l’efficacité relative de chaque article. Certains articles donnent-ils envie d’en apprendre davantage sur cette affaire? Est-ce que ces articles donnent envie d’en savoir plus sur le Musée Bata de la chaussure? Sur les mesures de sécurité dans les musées? Sur le travail de détective? Pourquoi ces journaux/sites Web/blogueurs, et autres nombreux véhicules médiatiques, ont-ils décidé de couvrir cette affaire?

Pour mettre en pratique :
Laisser le temps aux élèves de parcourir l’exposition Une épopée de richesses et leur demander d’y sélectionner chacun une paire de chaussures. Leur demander alors d’inventer à propos de ces chaussures une histoire digne de faire l’actualité. (Par exemple, elles aussi auraient pu être volées, ou leur authenticité pourrait être remise en question. Elles pourraient aussi faire l’objet d’une réclamation de rapatriement dans leur pays d’origine. Peut-être ont-elles appartenu à une célébrité et sont une acquisition récente du Musée.) Demander aux élèves de rédiger leur propre article de presse concernant leur histoire. Les encourager à considérer la façon dont ils traitent les faits, leur public ciblé, leur parti pris et le type de langage choisi – sans oublier de créer une manchette percutante.

Vous pourriez encore diviser la classe en petits groupes et demander à chaque groupe de concocter une histoire, tel qu’indiqué ci-dessus, puis d’écrire et de jouer devant la classe une brève reconstitution des faits. Après avoir sélectionné une chaussure dans l’exposition virtuelle, chaque petit groupe se concertera pour mettre au point une histoire. Les encourager à considérer la façon dont ils traitent les faits, leur public ciblé, leur parti pris et le type de langage choisi – sans oublier de donner un titre intéressant à leur reconstitution/simulation.

Lorsque le groupe se sera mis d’accord sur l’intrigue de leur histoire, les élèves devront créer des personnages et rédiger le scénario. Les encourager à créer un rôle pour chaque élève du groupe. En plus des protagonistes de l’histoire, ils pourraient aussi choisir d’inclure un narrateur. Ils pourraient aussi décider d’utiliser un certain nombre d’accessoires pour rendre leur reconstitution plus vivante. Ils devront bien sûr imprimer ou montrer au projecteur la photo des chaussures qu’ils auront choisies. Si vous disposez de suffisamment de temps, et si vous souhaitez que les présentations soient encore plus élaborées, vous pourriez leur suggérer d’inclure de la musique, des jeux de lumière ou autres effets spéciaux. Suffisamment de temps devra être imparti pour répéter les simulations avant les présentations finales. Une fois prêts, les groupes joueront tour à tour leurs présentations devant la classe.