À l’aube du XXe siècle, à Paris, le grand bottier Pietro Yantorny fabriquait des chaussures à la fois exceptionnelles et élitaires coûtant des centaines de dollars et dont la fabrication demandait des années. L’enseigne de son magasin déclarait en effet qu’il était le créateur des chaussures les plus dispendieuses du monde. Cette chaussure et celle qui lui correspond ont été généreusement données par Mme Mary Weinmann, dont la mère et la grand-mère se chaussaient chez Yantorny. Elle-même se souvient avoir rendu visite au grand bottier, alors qu’elle n’était encore qu’une fillette. La paire donnée au Musée a appartenu à sa grand-mère, la comtesse André de Limur.
Pietro Yantorny, France, années 1920
BSM P06.4