Chaussures d’équitation persanes
Ces chaussures d’équitation pour homme remontant au XVIIe siècle sont faites de chagrin, un cuir grenu des plus luxueux. Elles sont dotées d’un talon haut destiné à maintenir le pied dans l’étrier. Fabriqué à partir de peau d’âne ou de cheval, le chagrin constituait un important article d’exportation persan. L’aspect grenu du cuir était obtenu en pressant des graines de moutarde contre le cuir mouillé. Le chagrin était traditionnellement teint en vert.
Perse, XVIIe siècle
BSM P06.15