L’entreposage des boucles
Le Musée possède une collection de boucles remontant au XVIIIe siècle et regroupant près de 150 paires correspondant à des chaussures de cette époque, abritées dans plusieurs tiroirs de l’une de ses salles d’entreposage. Afin d’empêcher les boucles de se déplacer à chaque fois que les tiroirs sont ouverts ou fermés, des plateaux amovibles en carton sans acide sont fabriqués en deux tailles différentes. Des pattes faites de carton sans acide sont maintenues en place à l’aide d’un pistolet à colle et une languette de levage est collée au-dessous. Les boucles sont glissées dans leurs pattes respectives et dotées d’une étiquette portant leur numéro d’enregistrement afin de pouvoir aisément être identifiées.
Photographie, Stephanie Draker
© Musée Bata de la chaussure, Toronto