Bottes haoussa

Ce style de chaussure porté pour monter à cheval se prolonge à l’avant afin de couvrir la cuisse de celui qui la porte. Cette extension se termine en une boucle qui peut être attachée à la ceinture. De par leur hauteur et la souplesse de leur cuir, ces bottes ne pourraient que s’affaisser naturellement. Pour remédier à ce problème, une armature intérieure est insérée dans la botte, tandis qu’une haute enveloppe souple emprisonne la tige. La boucle située à l’extrémité de l’extension est rattachée au moyen d’un ruban plus fin. Il est essentiel que les matériaux entrant en contact avec les artefacts muséaux soient sans acide. Les matières plastiques utilisées résistent en outre à la décomposition graduelle.
Photographie, Stephanie Draker
© Musée Bata de la chaussure, Toronto