Bata Shoe Museum
Fille japonaise portant un kimono et des pokkuri à la cérémonie Shichi-go-san (littéralement sept-cinq-trois), un festival annuel fêté le 15 Novembre au Japon.© José Fuste Raga/zefa/CORBIS
Fille japonaise portant un kimono et des pokkuri à la cérémonie Shichi-go-san (littéralement sept-cinq-trois), un festival annuel fêté le 15 Novembre au Japon.
© José Fuste Raga/zefa/CORBIS

Souliers pour enfants

Traditionnellement, les chaussures pour enfants japonais ne différaient pas beaucoup de celles pour adultes.

Geta

Cette paire de geta avec décalcomanie d'un train à vapeur démontre l'accord entre la chaussure traditionnelle et la modernisation. Les geta pour enfants ont souvent une hauteur réduite et une semelle étendue pour éviter les trébuchées.

Geta pokkuri

Ces geta sont nommés pokkuri à cause des cloches cousues à l'intérieur et du son qui en suit. Une fille chausse ces geta et son meilleur kimono pour visiter le sanctuaire shinto local lors du Shichi-go-san¸ la cérémonie pour jeunes filles âgées de 7, 5 et 3 ans.

Section suivante