Ressources didactiques

Projets et activités en salle de classe

Une tapisserie de la vie


Une tapisserie de la vie - Travail de groupe 1 - L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Les vêtements en peau

Viens par ici,
Viens par ici.
C'est avec joie que je vais coudre des capuches
à tes vêtements.
Je me ferai un plaisir de doter tes kamiks
de belles semelles.

Chant traditionnel recueilli par Rasmussen, 1930
(Traduction d'un chant recueilli auprès d'Inuits du Caribou au cours de la cinquième expédition de Knud Rasmussen dans le territoire de Thulé, 1921-1924)

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Les vêtements en peau de l'exposition L’art de la botte - Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l'information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation à l'ensemble de la classe des résultats de leurs recherches. S'assurer d'inclure la citation ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie - Travail de groupe 2 - L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Les chaussures en peau

Les femmes inuites confectionnent des kamiks et d'autres vêtements traditionnels qui permettent d'affronter le climat rigoureux de l'Arctique. La peau du caribou procure une excellente isolation du froid, tandis que la peau de phoque est prisée pour son étanchéité. Nous produisons des chaussures adaptées à de nombreuses conditions climatiques grce à l'utilisation conjointe de peaux de phoques, de caribous et d'autres animaux.
Sally Qimmiu'naaq Webster, 1995

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Les chaussures en peau de l’exposition L’art de la botte – Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l'information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation des résultats de leurs recherches à l'ensemble de la classe. S'assurer d'inclure la citation ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie - Travail de groupe 3 - L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Les grattoirs et les planches à gratter

J'emporte avec moi ma planche à gratter lorsque je vais camper en été; je peux ainsi raser facilement les peaux de phoque. Il faut faire attention de bien garder la planche propre et à plat, afin de ne pas transpercer la peau par accident.
Lydia Akumaliq, baie de l'Arctique, 1984

Lorsque j’étais petite, je pratiquais le maniement du grattoir et d’autres outils sur des peaux.

Irene Quqshuun, 1986

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Les grattoirs et les planches à gratter de l’exposition L’art de la botte – Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l’information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation à l’ensemble de la classe des résultats de leurs recherches. S’assurer d’inclure les citations ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie – Travail de groupe 4 – L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Les cadres à étirer

Nous préparons les peaux de différentes faons, en fonction des différentes conditions climatiques. Nous éliminons la graisse et nous les séchons. Les cadres aident à les lisser et à empêcher la formation de froissures.
Jennie Lennie, Sarah Ovatuatia Philip et Sally Qimmiu'naaq Webster

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Les cadres à étirer de l’exposition L’art de la botte – Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l'information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation à l'ensemble de la classe des résultats de leurs recherches. S'assurer d'inclure la citation ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie - Travail de groupe 5 - L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Les ulus

Chaque femme possède ses propres outils comportant sa marque personnelle. Lorsqu'une anée meurt, elle est parfois enterrée avec son ulu.
Ulayok Kaviok, 1986

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Les ulus de l'exposition L’art de la botte - Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l'information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation à l'ensemble de la classe des résultats de leurs recherches. S'assurer d'inclure la citation ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie - Travail de groupe 6 - L’art de la botte

Noms des élèves : ________________________________________________________

Le nécessaire à couture

Le tendon est une structure conjonctive résistante par laquelle le muscle s'insère sur l'os. Le meilleur tendon provient de la région de la colonne vertébrale des grands animaux que nous chassons. Nous séparons les écheveaux de tendon séché en filaments pour la couture. Une fois mouillé, le tendon gonfle, augmentant ainsi l'étanchéité des coutures des kamiks.
Elisapee Alooloo, 1984

TÂCHES DES GROUPES :
Se rendre à la section Le nécessaire à couture de l'exposition L’art de la botte - Une expression de la femme inuite.

Lire la page et résumer l'information. Identifier dans la tapisserie de Mina Napartuk les scènes se rapportant au thème attribué spécifiquement à leur groupe. Se préparer en vue de la présentation à l'ensemble de la classe des résultats de leurs recherches. S'assurer d'inclure la citation ci-haut dans les présentations.


Une tapisserie de la vie - Travaux de groupe 1-6 - L’art de la botte - Réponses

Les principaux points à couvrir par les élèves sont les suivants :

Les vêtements en peau

  • Les vêtements confectionnés par les Inuits à partir de peaux d'animaux constituent une protection contre les rigueurs du climat
  • Des épaisseurs de vêtements sont superposées afin de contrôler la température
  • Ce sont les femmes qui sont chargées de la confection des vêtements, de la préparation des peaux à la couture
  • Les hommes sont quant à eux chargés de les réparer

Les chaussures en peau

  • Les chaussures inuites sont constituées de plusieurs épaisseurs : chausson intérieur, bas extérieur et botte
  • Les bottes étanches en peau de phoque sont portées par temps chaud ou humide
  • La fourrure du caribou, dense et chaude, est adaptée au froid
  • La peau de phoque est poreuse et garde donc les pieds au chaud et au sec en permettant l'évacuation de la transpiration

Les grattoirs

  • Les grattoirs sont dotés d'une lame courte et large habituellement rattachée à une poignée
  • Les lames étaient faites de pierre, d'ardoise ou d'os
  • Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, le fer obtenu par la traite ou trouvé à bord de navires naufragés était le plus prisé
  • Les grattoirs sont utilisés afin d'éliminer la chair et la graisse, ainsi que pour assouplir les peaux et les débarrasser de leur fourrure

Les cadres à étirer

  • La peau grattée est séchée sur des cadres afin de la rendre plus élastique
  • Une fois étirée et séchée, on l'assouplit en formant une boule, côté fourrure vers l'intérieur, que l'on piétine de faon répétée
  • Elle est lissée à l'aide d'un grattoir afin d'éliminer les froissures
  • Elle est ensuite frottée et tordue jusqu'à ce qu'elle soit complètement souple

Les ulus

  • Les ulus sont des couteaux en forme de croissant de lune utilisés par les femmes inuites
  • Chaque femme possédait de nombreux ulus destinés à des usages particuliers tels que le dépeage, la consommation de nourriture ou la couture
  • Les hommes fabriquaient les ulus pour leurs femmes et les faonnaient pour qu'ils s'adaptent parfaitement aux mains de ces dernières
  • Les femmes étaient parfois enterrées avec leurs ulus

Le nécessaire à couture

  • Le tendon, prélevé de l'un ou l'autre des côtés de la colonne vertébrale du caribou, était utilisé pour la fabrication du fil à coudre
  • Le tendon gonfle lorsqu'il est mouillé, comblant les trous laissés par l'aiguille au cours de la couture et augmentant donc l'étanchéité des bottes
  • Dans la tradition, on utilisait des aiguilles en os qui furent remplacées par des aiguilles en acier lorsque les couturières eurent accès à ces dernières