Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/our-boots/index.php on line 699
  • top frame 
  • carte détaillant la répartition des bandes/tribus d'Athapascans du Nord au Canada et en Alaska.
  • PDF icon

La répartition territoriale des Inuits de l'Arctique canadien
Les Inuits de l'Arctique canadien ont été divisés par des anthropologues en huit groupes principaux : iglulik, de la Terre de Baffin, d'Ungava, du Labrador, du Caribou, de Netsilik, du cuivre et inuvialuit. Les Inuits utilisent quant à eux un système de groupement à la fois flexible et complexe, reflétant les différences tout comme les similarités culturelles entre les sous-groupes.

L'histoire

Les Paléoesquimaux ont été les premiers à peupler l'Arctique canadien. Il y a 4 000 ans, ils effectuèrent une migration de 4 500 km de par l'isthme paléographique de Béring jusqu'à l'Arctique canadien, du nord-est de l'Asie à l'Alaska, avant d'atteindre le Canada. L'existence de ces premiers habitants était tributaire d'animaux migrateurs tels que le caribou et le bœuf musqué. Ils furent par la suite rejoints par des peuplades des cultures du Pré-Dorset et du Dorset, dont l'économie équilibrée reposait sur la chasse aux petits animaux terrestres, au phoque, aux oiseaux, ainsi que sur la pêche. Non loin de là, en Alaska, la culture Thulé mit au point des techniques pour la chasse des grands animaux marins, comme le morse et la baleine. La disponibilité accrue de sources de nourriture mena à la croissance rapide de ces populations; des sociétés complexes émergèrent et des dissensions de plus en plus sérieuses éclatèrent entre les différents groupes culturels. Au cours du petit âge glaciaire qui sévit dans les îles du Haut-Arctique de 1650 à 1840, les Thulés se fragmentèrent en de petits groupes nomades et entreprirent une migration vers l'est, jusqu'au Groenland, développant de nouvelles technologies en réponse à leur environnement immédiat et, à des degrés divers, exploitèrent des techniques empruntées à d'autres groupes non indigènes avec lesquels ils entrèrent en contact. Au XIXe siècle, d'autres changements survinrent avec l'arrivée d'Européens à la recherche du passage du Nord-Ouest. Les Inuits se mirent dès lors à échanger leurs techniques, leur savoir, des peaux et des outils contre des armes, des munitions, ainsi que des étoffes et des articles ménagers. De nos jours, la culture inuite s'épanouit dans le milieu arctique grâce à l'adoption plurielle de technologies et de structures sociales traditionnelles et modernes.