Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/our-boots/index.php on line 699
  • top frame 
  • Photographe de Qumanagpik Muckpa portant des bottes en peau de caribou et tenant des bottes en peau de phoque
  • Magnifying Glass

Pour se rendre à son campement de printemps, Qumanagpik Muckpa porte des kamiks en peau de patte de caribou et un amauti en caribou. Elle emporte aussi une autre paire de kamiks en peau de phoque.
Baie de l'Arctique (Ikpiarjuk), juillet 1984
Photographie, Jill Oakes


Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/our-boots/index.php on line 699

Pour l'assemblage des kamiks en peau de phoque annelé, la couleur et le sens du poil des empiècements doivent correspondre. Ce type de kamiks est porté par les hommes et les femmes, tous âges confondus.
Qapik Attagutsiak, baie de l'Arctique (Ikpiarjuk), 1993
Esquisse, Frank Kazmerowich

Les chaussures en peau

Les femmes inuites confectionnent des kamiks et d'autres vêtements traditionnels qui nous permettent d'affronter le climat rigoureux de l'Arctique. La peau du caribou procure une excellente isolation du froid, tandis que la peau de phoque est prisée pour son étanchéité. Nous produisons des chaussures adaptées à de nombreuses conditions climatiques grâce à l'utilisation conjointe de peaux de phoques, de caribous et d'autres animaux.
Sally Qimmiu'naaq Webster, 1995

Les chaussures que les Inuits du Canada fabriquent et affectionnent consistent en une combinaison de bas de peau, de chaussons et de bottes confectionnés à partir de peaux diverses, telles que celles du caribou ou du phoque, dans des styles variés. Le nombre et le type de ces épaisseurs varient en fonction des conditions climatiques, du terrain, de l'activité et du groupe culturel qui les porte. La peau de phoque est étanche, ce qui la rend idéale pour la fabrication des bottes portées lors des saisons plus chaudes et humides, tandis que la peau du caribou est dotée d'une abondance de poils creux qui procurent une isolation contre le froid glacial de l'hiver. Les bottes inuites témoignent en outre de la lignée, de la dextérité et du style de décoration personnel de celle qui les fabrique, tout en exprimant le sexe de celle ou de celui à qui elles sont destinées, l'activité à laquelle elles sont adaptées et l'appartenance à une région.

Dans l'Arctique, maintenir ses pieds au chaud et au sec durant l'hiver peut s'avérer une tâche difficile, en raison de la transpiration, de la condensation, ainsi que des conditions humides. La plupart des Inuits préfèrent les kamiks en peau étanches aux bottes caoutchoutées plus modernes, parce que la peau animale est poreuse et perméable à l'air, ce qui empêche l'accumulation de la condensation et permet l'évacuation de la transpiration, réduisant ainsi le surplus d'humidité à l'intérieur des bottes.