Bata Shoe Museum
Chappals avec lanières de cuir finement décorées et semelles de cuir à plusieurs épaisseurs. Le pied gauche comporte une grosse boucle d'orteil et une boucle de métal intégrée au talon.Peut-être Kolhapur, Maharashtra, fin XIXe siècle.S88.19 (cuir, fibres, métal); P85.191 (cuir, paille, chevilles, métal, pigment)Photo: John Bigelow Taylor
Chappals avec lanières de cuir finement décorées et semelles de cuir à plusieurs épaisseurs. Le pied gauche comporte une grosse boucle d'orteil et une boucle de métal intégrée au talon.
Peut-être Kolhapur, Maharashtra, fin XIXe siècle.
S88.19 (cuir, fibres, métal); P85.191 (cuir, paille, chevilles, métal, pigment)
Photo: John Bigelow Taylor

Diversité et continuité

chappals

La sandale constitue l'archétype même de la chaussure portée à l'extérieur de la maison, presque partout en Inde, pour protéger la plante des pieds. Les hommes, les femmes et les enfants de toutes les classes, aussi bien en ville qu'à la campagne, portent des chappals, formées d'une simple semelle de cuir munie de lanières au niveau des orteils et du cou-de-pied.

Les chappals traditionnelles ont une semelle en cuir et des lanières en coton (parfois en cuir)

Kolhapur, une ville de l'État de Maharashtra, est célèbre depuis le XIVe siècle pour ses sandales en cuir. De nos jours, les sandales de style « kolhapuri » sont fabriquées partout en Inde. Le nom sert à désigner une chaussure dont la semelle comporte des saillies en forme d'oreille, auxquelles la bride du cou-de-pied est attachée.
Continuer