Bata Shoe Museum
Nizam Sikander Jah d'Hyderabad avec ses ministres dans un jardin.Reproduit avec l'aimable autorisation de Simon Ray Indian and Islamic Works of Art, Londres
Nizam Sikander Jah d'Hyderabad avec ses ministres dans un jardin.
Reproduit avec l'aimable autorisation de Simon Ray Indian and Islamic Works of Art, Londres

Splendeur des cours royales de l'Inde

Il portait aux pieds des brodequins ornés de perles, dont le bout était pointu et retroussé.
- Description de l'empereur Jehangir (1605Ôø‡1627) par sir Thomas Roe (1581-1644), ambassadeur anglais

Le roi de Kolhapuri a reçu en cadeau une paire de sandales incrustées de pierres précieuses et un shalvar [pantalon] aussi brillant que le soleil.
- Merutunga (fl.1.1304), Prabandhacintamani

Venus d'Asie centrale au XVIe siècle, les Moghols domineront l'Inde jusqu'à la chute de leur dynastie au XVIIIe siècle. Durant cette période, la civilisation indienne connaîtra un faste et un raffinement sans équivalent dans le monde.

Des chaussures en or incrustées de bijoux complétaient les éblouissantes tenues en soie tissées de fil d'or, offrant un témoignage somptueux du pouvoir, de la richesse et du raffinement de la cour moghole. Bien souvent, ces chaussures de cérémonie et d'apparat avaient une fonction rituelle plutôt qu'utilitaire.

Le faste de la culture moghole continue de représenter l'Inde dans l'imaginaire populaire, ce qui contraste fortement avec le message de simplicité et d'autosuffisance de Gandhi.
Section suivante