Bata Shoe Museum
Matchis–Skank, Tabalwatang et Bashicta–Nogueb, Délégation à Washington,1901National Anthropological Archives, Smithsonian Institution, 581–B–1
Matchis–Skank, Tabalwatang et Bashicta–Nogueb, Délégation à Washington,1901
National Anthropological Archives, Smithsonian Institution, 581–B–1

L'art dans les Prairies

Dans les années 1830, de nombreuses tribus de l'est et du sud-est des États-Unis furent forcées à rejoindre des réserves dans le Kansas et dans l'Oklahoma, où elles entrèrent en contact étroit avec les tribus des Plaines du sud-est. Un nouveau style d'art appelé « style des Prairies » émergea du contact entre ces immigrants et les artisans locaux. Ce style fut le reflet d'une volonté d'établir une identité « indienne » plus uniformisée, en réaction aux pressions gouvernementales en faveur de l'abandon des coutumes autochtones. Le style des Prairies se caractérisait par l'utilisation du tissu, mais aussi surtout par son perlage floral des plus abstraits. En dépit des conflits de la période, les femmes des Plaines réalisèrent alors quelques-uns des motifs perlés les plus innovateurs durant la seconde moitié du siècle.

Cette carte illustre les bouleversements occasionnés par le déplacement des peuplades du sud et de l'est vers les Plaines. Suite à l'entrée en vigueur, en 1830, de la Loi sur le déplacement indien, près de 100 000 personnes furent forcées à partir s'établir à l'ouest du Mississippi.
Continuer