Bata Shoe Museum
Le chef Wolf Robe, Cheyenne du sud, 1898Frank Rinehart et Adolf MuhrCollections de l'Omaha Public Library
Le chef Wolf Robe, Cheyenne du sud, 1898
Frank Rinehart et Adolf Muhr
Collections de l'Omaha Public Library
Apache typique, 1906Edward CurtisEdward S. Curtis, The North American Indian: the Photographic Images, 2001Northwestern University Library
Apache typique, 1906
Edward Curtis
Edward S. Curtis, The North American Indian: the Photographic Images, 2001
Northwestern University Library
Costume de femme  Cheyenne du sud, 1927Edward CurtisEdward S. Curtis, The North American Indian: the Photographic Images, 2001Northwestern University Library
Costume de femme Cheyenne du sud, 1927
Edward Curtis
Edward S. Curtis, The North American Indian: the Photographic Images, 2001
Northwestern University Library
Powder Face en costume de guerre, arapaho, 1870National Anthropological Archives, Smithsonian Institution, 180A2
Powder Face en costume de guerre, arapaho, 1870
National Anthropological Archives, Smithsonian Institution, 180A2

La diversité - Sud

les Cheyennes du sud

Vers le milieu du XIXe siècle, les Cheyennes se divisèrent en deux groupes distincts: Cheyennes du nord et du sud. Les chaussures à semelle rigide propres aux Cheyennes du sud comportaient souvent un décor pigmenté, une frange et de petits cônes d'étain. Les bottes des femmes conservèrent toutefois les caractéristiques du décor perlé inspiré des créations cheyennes du nord.

les Arapahos

Tout comme les Cheyennes, les Arapahos se divisèrent en deux groupes distincts au XIXe siècle. Le climat d'hostilité soufflant dans les Plaines durant cette période amena les Arapahos du sud à s'établir dans le Kansas, au sud de la rivière Arkansas. Les motifs des chaussures arapahos du sud furent influencés par les styles d'autres peuples des régions sud. Les femmes arapahos portaient des bottes remontant jusqu'aux genoux, tandis que les hommes leur préféraient les chaussures à semelle rapportée. La symbolique tenait une place très importante dans le perlage arapaho; le long rectangle perlé ornant l'empeigne symbolise un sentier de bisons.

les Kiowas

Originaires du Montana, les Kiowas migrèrent vers le sud au cours du XVIIIe siècle sous la pression des Cheyennes et des Sioux. Tout comme les Comanches et les Apaches des Plaines, auxquels ils étaient étroitement alliés, les Kiowas favorisaient les chaussures et vêtements au décor simple et délicat, teints aux pigments et rehaussés d'une frange. Les bottes de femmes comportaient souvent une petite étoile ou un cercle en perlage sur l'empeigne. La gorge des chaussures d'hommes était généralement ornée de disques perlés symbolisant un bouton de mescal de peyote - bouton de cactus utilisé lors de cérémonies.

les Comanches

Les Comanches, qui habitèrent les Plaines dès le XVIe siècle, furent le premier peuple à acquérir des chevaux. Vers le XIXe siècle, ils occupaient la région nord du Texas, ainsi que certains territoires du Kansas, de l'Oklahoma, du Nouveau-Mexique et du Colorado. Leurs chaussures témoignent de liens étroits avec les Kiowas. Les femmes comanches portaient des bottes hautes rehaussées d'un décor pigmenté et de boutons d'argent, tandis que les hommes arboraient des chaussures plus basses teintes aux pigments, et ornées de boutons de peyote perlés, de petits cônes d'étain et d'une frange.

les Apaches des Plaines

Contrairement aux autres Apaches qui étaient établis en communautés agricoles, les Apaches des Plaines chassaient le bison et vivaient dans des tipis. Ils gagnèrent le nord des Plaines afin de s'adonner à la traite de marchandises, et finirent par s'allier aux Kiowas. Leurs chaussures comportent une semelle rapportée et rigide caractéristique des Plaines, ainsi que des bouts retroussés asymétriques, et une coupe diagonale de la tige au niveau de la cheville. Le décor se distingue par sa teinte aux pigments et sa frange.
Continuer