Bata Shoe Museum
Les Premières nations se procuraient des perles de verre, du fil à broder, des cônes métalliques, de la soie et de l'étoffe de laine grossière (biset), pour le décor des mocassins et des vêtements.Rangs de perles (Canada, Compagnie de la Baie d'Hudson)verre rougeXIXe siècle S79.622
Les Premières nations se procuraient des perles de verre, du fil à broder, des cônes métalliques, de la soie et de l'étoffe de laine grossière (biset), pour le décor des mocassins et des vêtements.

Rangs de perles (Canada, Compagnie de la Baie d'Hudson)
verre rouge
XIXe siècle
S79.622

Les matériaux et les techniques

les perles dans les Plaines

Les perles de traite venues d'Europe infiltrèrent l'économie des Plaines vers la fin du XVIIIe siècle. Les premières perles poney, ainsi nommées parce qu'elles étaient transportées par poney, mesuraient près de trois à quatre millimètres de diamètre, et se présentaient dans une gamme limitée de coloris. Les petites perles en forme de graine, plus faciles à manier, ne mesurant qu'un millimètre et demi ou deux, se popularisèrent de par les grandes Plaines dès les années 1850, dans une palette de couleurs pratiquement illimitée.

les techniques de perlage

Les peuples des Plaines produisaient une grande variété de perles. Les perles en verre d'origine européenne furent également échangées dès les premiers contacts avec les Européens. Le beau décor perlé associé aux créations des Plaines ne se matérialisa qu'après la popularisation des perles de verre en forme de graine et des aiguilles en acier importées, dans les années 1800. En dépit de leur similarité, ces perles permirent la création de motifs distincts et représentatifs de cultures diverses, se distinguant par leurs points de couture et combinaisons de couleurs.
Section suivante