Ressources didactiques

Les chaussures de mariée et de marié


Angleterre - Mariée

Chaussures plates en satin couleur ivoire avec applique de ruban, empeigne en soie écrue avec bandes de ruban décoratif appliquées en sens transversal à l'avant et dans le sens de la longueur le long des quartiers.

Ces chaussures plates en soie ont appartenu à la reine Victoria de Grande-Bretagne et sont semblables à celles qu’elle porta à l’occasion de son mariage.

Chaussures en soie blanche avec appliques de ruban
Angleterre, 1840
Portées par la reine Victoria
BSM P85.363

Angleterre - Marié

Chaussures habillées en cuir noir avec claque basse, empiècement de quartier, pattes au milieu du cou-de-pied maintenues en place à l'aide d'une boucle rectangulaire en métal blanc gravée de motifs de fleurs et de feuilles.

Le prince Albert portait de tels souliers en cuir noir ornés d’une grosse boucle lorsqu’il épousa la reine Victoria.

Paire de souliers d’homme
Angleterre, v. années 1840
BSM P87.54

Corée - Mariée

Chaussures de femmes recouvertes de soie rouge (woon-hye) avec bout arrondi retroussé, pointant légèrement vers l'empeigne.

La mariée coréenne était déclarée « impératrice pour un jour », pour cette raison, ses vêtements étaient faits de tissus dignes de la royauté. Ses chaussures, appelées woon-hye, étaient recouvertes de fine soie rouge.

Woon-hye couvertes de soie rouge
Corée, v. 1880
BSM P81.363

Corée - Marié

Bottes pour homme en velours noir (mok-hwa) avec passepoil en cuir. Semelle en cuir tanné à l'aide de  végétaux, symétriques.

Les bottes du marié coréen, appelées mok-hwa, sont confectionnées à partir de beau velours noir qui visent à lui donner un air important le jour de son mariage.

Mok-hwa en velours noir
Corée, v. 1880
BSM S82.144

République tchèque (Moravie) – Mariée

Paire de bottes en cuir à plis en accordéon avec coutures de couleur. Bout arrondi, talon cubain en cuir, peint en noir sur l'extérieur.

En République tchèque, les parents de la mariée lui donnaient une pièce d’or à glisser dans ses bottes le jour de son mariage. Ceci visait à montrer qu’ils lui souhaitaient toute la prospérité désirée une fois mariée.

Bottes de femme brodées aves plis en accordéon
Région slovaque, République tchèque, 1999
BSM P99.82

République tchèque (Moravie) – Marié

Paire de bottes folkloriques pour homme. Tchécoslovaquie. Glands violets.

Les longs glands violets et les coeurs brodés ornant ces bottes originaires de la République tchèque contribuent à l’apparence superbe du marié le jour de ses noces.

Bottes à glands pour homme
Dolni Bojanovice, République tchèque
BSM P99.7

Macédoine – Mariée

Paire de chaussures en cuir une-pièce.

En Macédoine, le marié offre une nouvelle paire de chaussures, appelées opintsi, à son épouse.

Opintsi en cuir
Macédoine, XXe siècle
Collection de James et Dena Nicoloff

Macédoine – Marié

Paire d'opintsitraditionnelles - chaussures en cuir une-pièce remontant à il y a plusieurs siècles. Elles auraient été portées avec les chaussettes décoratives.

Ces opintsi en cuir marron, dotées de lanières sur la partie supérieure, sont en Macédoine portées par le marié, Elles sont très similaires aux chaussures de sa future épouse.

Opintsi en cuir marron
Ochrid, Macédoine, fin XXe siècle
Collection de James et Dena Nicoloff

Maroc – Mariée

Semelles épaisses en cuir brut, assez usées, légèrement asymétriques et trépointe en cuir crantée, fixée entre la première de montage et le reste du semelage, créant un effet décoratif.

Dans la tradition marocaine, ce type de bottes en cuir brodé est porté par les mariées qui vivent dans les régions montagneuses.

Bottes brodées ida ou nadif
Région de l’Anti-Atlas, Maroc, v. 1930
BSM P94.85

Maroc – Marié

Semelles plates en cuir naturel de forme symétrique, Bout pointu cousu à la tige en peau de chameau jaune.

Ces babouches de couleur jaune vif sont un style typique de babouche portée au Maroc, lors de mariages.

Maroc, milieu xxe siècle
BSM S81.24

Japon - Mariée

Paire de zori en cuir blanc peint, pour femme, décor polychrome de grues et de nuages.

Ces zori japonaises en cuir brodé, sont ornées de motifs de grues, qui représentent un souhait de longue vie pour la mariée.

Zori en cuir peint Okokayama-ken, Japon, v. années 1930
Collection du Musée des textiles du Canada
T93.103

Japon – Marié

Sandales rectangulaires en paille tissée avec coins arrondis. Tabi en peau de chevreuil de couleur naturelle avec lanière simple s'attachant autour de la cheville.

Au Japon, le marié portait de simples sandales zori accompagnées de bas blancs appelés tabis. Les bas étaient caractérisés par une séparation entre le gros orteil et les autres pour permettre d’accommoder la lanière d’un zori.

Zori et tabi
Japon, v. 1980
BSM P87.3, P87.80

Inde - Mariée

Paire de sandales en bois à bouton d'orteil (paduka). Bout arrondi, supports de plateforme en bois argenté au niveau des orteils et du talon.

Cette paire de paduka foriginaires de l’Inde comporte des clochettes qui servent à annoncer gaiement l’arrivée de la mariée.

Gujerat, Inde
BSM P79.568

Inde – Marié

Chaussures brodées au fil doré (salma sitara). Bout pointu recourbé, retroussé vers l'empeigne.

En Inde, le marié ôte ses chaussures avant de pénétrer dans la tente où se déroule le mariage. L’intérieur de ces khoussas est brodé de véritable fil d’or. Lorsqu’il retirera ses chaussures, les invités seront ainsi très épatés.

Khoussa brodée d’or
New Delhi, Inde, v. 1950
BSM S98.30