Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/perfect_pair/index.php on line 700
  • top frame 
  • Paire de chaussures en soie rouge avec ruban de bordage bleu et motif de porte de la Lune en soie blanche. Bout pointu, talon bas, semelle recouverte de tissu avec coutures visibles.
  • zoom icon

Dans de nombreuses parties de l’Asie, les canards mandarins étaient symboles d’harmonie conjugale. Bien que les deux canards diffèrent en apparence, ils forment une union parfaite. Les femmes chinoises dont les pieds étaient bandés faisaient parfois référence à cette symbolique dans la confection du décor de leurs chaussures. Dans la fabrication d’une paire de chaussures dans le style « canards mandarins », la jeune femme donnait aux deux chaussures une forme semblable, mais elles les brodaient chacune de motifs et de symboles différents. Cette paire est ornée de symboles et motifs distincts, et leurs semelles sont recouvertes de tissus différents.

Gin lien de style « canards mandarins », Ningbo, Chine, v. 1910
BSM P02.25

Anecdotes

La Chine impériale

Les fillettes chinoises du groupe ethnique des Han devaient avoir les pieds bandés. Pendant plus de 1 000 ans, ces pieds bandés furent considérés comme un attribut de beauté évoquant aussi le statut et l’identité ethnique. Les chaussures mettaient également en lumière les talents de brodeuse des jeunes filles, qui devaient confectionner elles-mêmes leurs chaussures.

Lorsqu’une jeune fille était en âge de se marier, une entremetteuse apportait aux prétendants une de ses paires de chaussures. Ces dernières étaient censées renseigner les prétendants sur l’éducation et la classe sociale de la jeune femme. Une fois le prétendant sélectionné, la future mariée fabriquait ses chaussures de mariage, ainsi que d’autres pour elle-même et pour les femmes de la maison de son futur époux. Nombre de ces chaussures incorporaient dans leur décor un symbolisme proclamant le désir de la jeune femme pour un mariage heureux, fructueux et prospère.