Activités et projets en classe

Nos mocassins sont issus de la terre

Recommandé par Service des programmes d'études Canada

Niveau : 6e année

Préparation : Imprimer les images, si nécessaire; imprimer les Travaux en groupes 1-6 et la Feuille d’activité 1

Durée : 60 min. (introduction et Travaux en groupes); 60 min (présentations); 20 min (Feuille d’activité) = 140 min.

Matériel : Aucun

Objectif :
  • décrire les caractéristiques du peuple athapascan du Nord avant le premier contact avec les Européens, dont les relations étroites qu’ils entretenaient avec la nature
  • analyser l’impact des échanges entre les peuples des Premières nations et les Européens sur le vêtement, en particulier la chaussure
  • utiliser une variété de ressources et d’outils afin d’étudier les étapes de fabrication des mocassins des Athapascans du Nord

Description :
Pour commencer : Entamer une discussion à propos des vêtements que les élèves portent. Comment ont-ils été fabriqués? Par exemple, de quoi a-t-on besoin pour fabriquer une paire de pantalons ou une chemise? (fabrication du tissu, choix du tissu, fabrication du patron, découpage du patron, couture des empiècements à l’aide de fil, à la machine, accessoires de fermeture tels que les boutons, ornementation).

Passer en revue les points figurant dans l’arbre conceptuel de l’activité 1, concernant le rapport entre le milieu naturel des Dénés et leurs vêtements : animaux, climat et le vêtement. Imprimer ou montrer au projecteur des images d’orignal et de caribou, de la section Des matériaux issus de la terre, dans l’exposition Traditions et innovations : Les chaussures des Athapascans du Nord. Expliquer que ce sont les animaux dont se servaient les Dénés pour fabriquer les vêtements et les mocassins.

Imprimer ou montrer au projecteur l’image du Chasseur gwich’in en tenue estivale, 1847, section intitulée « En ce temps-là » : Le vêtement estival traditionnel. Avant leur premier contact avec les Européens, hommes, femmes et enfants portaient des tenues deux-pièces telles que chemises à manches longues et des robes, ainsi que des pantalons-mocassins. Lire cette page avec l’ensemble de la classe et mettre en lumière le caractère pratique du pantalon-mocassin pour les gens vivant dans cet environnement.

Le mocassin en tant qu’entité distincte se popularisa au XIXe siècle, une fois que les Métis et la traite des fourrures permirent l’introduction dans le Nord de nouvelles modes vestimentaires. Imprimer ou montrer au projecteur les mocassins de la dernière section, La couture pour les enfants : Une tradition qui perdure afin de montrer aux élèves des exemples de mocassins fabriqués après le contact avec les Européens.

Pour apprendre : Au cours des Travaux de groupes suivants, les élèves apprendront que, dans la tradition, les animaux étaient chassés et dépecés par les hommes. Les femmes nettoyaient, grattaient, tannaient à la cervelle, puis fumaient la peau qui était alors prête pour la fabrication des vêtements. Les femmes cousaient les mocassins en perçant la peau de petits trous à l’aide d’une alêne, avant d’insérer dans ces trous le fil de tendon. Avant le contact avec les Européens, la décoration était réalisée avec des piquants de porc-épic, des graines et des plumes.

Diviser la classe en 6 groupes. Chaque groupe se servira de l’exposition virtuelle pour en apprendre davantage sur les étapes de fabrication traditionnelle des mocassins : préparation de la peau, tannage, fumage, décoration, préparation du tendon et couture. Chaque groupe utilisera les Travaux en groupes 1 – 6 : Nos mocassins sont issus de la terre pour obtenir des instructions pour naviguer dans l’exposition, trouver les informations et résumer leurs découvertes. Chaque groupe présentera ensuite le résultat de ses recherches à la classe. Les encourager à lire les citations au cours de leurs présentations.

Pour mettre en pratique : Aborder la Feuille d’activité 1 : De l’orignal au mocassin pour s’assurer que les élèves ont bien retenu les étapes.