• top frame 
  • photographie d'un homme debout dans la neige, portant des raquettes.
  • Magnifying Glass

Homme portant des raquettes
Watson Smarch, Flat Creek Yukon, 1951 Photographie, Catherine McClellan
Musée Canadien des civilisations, S71-976

Le vêtement des Athapascans

Les raquettes à neige – Une autre paire de (grands) pieds!

« Après des années d’utilisation des raquettes chaque hiver... Je ne remarque même plus que je les porte. Elles sont pour moi comme une autre paire de (grands) pieds et je les considère comme une aide précieuse pour la marche, surtout dans la neige épaisse... J’ai porté des raquettes à neige dans toutes sortes de milieux : dans les bois ou dans le muskeg, en montée comme en descente... Pour camper à la belle étoile le long de sentiers dans la neige épaisse, les raquettes servent aussi à récolter la neige pour confectionner des abris pour la nuit. Je les ai parfois utilisées pour effriter la glace en surface des trous que je fais pour préparer mes pièges à castors... »
Tsetso, John. Trapping is My Life. 1970.

Les raquettes à neige étaient essentielles à la vie des Athapascans du Nord, car elles permettaient de se déplacer et de chasser dans l’épaisse neige poudreuse de l’intérieur subarctique durant l’hiver. Deux styles majeurs étaient fabriqués. L’un comportait deux raquettes pouvant être portées indifféremment à l’un ou l’autre des pieds, avec un cadre léger et arrondi, au bout recourbé. Ces raquettes étaient portées par les Athpascans d’Alaska, ainsi que par la plupart des Athapascans du Yukon. Le second type, surtout porté par les membres de tribus du nord de la Colombie-Britannique et des Territoires du Nord-Ouest, était doté d’un cadre plus lourd et d’un bout pointu et recourbé. La forme de la raquette du pied droit différait de celle du pied gauche.

Généralement, les cadres en bois étaient fabriqués par les hommes et le tapis, ou treillis, de la raquette était confectionné par les femmes à partir de tendon (ou babiche). Dans les temps plus anciens, les cadres étaient souvent teints avec de l’ocre.