Warning: substr() expects parameter 1 to be string, array given in /usr/local/home/w1002405/fr/traditions_innovations/index.php on line 701
  • top frame 
  • photographie d'un chasseur athapascan en Alaska, vers 1880.
  • Magnifying Glass

Chasseur athapascan, Alaska, v. 1880. Photographie, Edward Nelson.
National Anthropological Archives, Smithsonian Institution, Washington 6362.

La traite des fourrures pénètre le Nord

De nouveaux matériaux porteurs de styles changeants

« Les pantalons-mocassins qu’ils portaient étaient ornés de perles au niveau de la cheville, et la parka ou la chemise avait aussi un décor de perles sur le pourtour des épaules. »
Belle Herbert, aînée gwich'in. Née v. 1875. Tiré de Shandaa: In My Lifetime, University of Alaska Press, 1988.

Les Athapascans du Nord avaient l’habitude de la traite et ils étaient avides d’acquérir des marchandises européennes. Ils s’avérèrent aussi des partenaires de traite exigeants et avisés. Les matériaux importés tels que les perles de verre, les outils en métal et l’étoffe de laine étaient des plus recherchés et estimés. Toutefois, au tout début de la traite, seules de petites quantités de ces marchandises circulaient; leur impact sur la mode vestimentaire resta donc négligeable. En général, les Athapascans se contentèrent d’incorporer l’utilisation d’outils et de matériaux importés aux technologies et aux modes autochtones existantes.