• top frame 
  • photographie de Dora Minoza tissant des piquants pour le décor de chaussures.
  • gallery icon

Dora Minoza tissant des piquants.
Archives T.N.-O./G-1995-001: 5612.

  • top frame 
  • Ouvrage en piquants appliqués. Photographie, Tessa Macintosh.
  • gallery icon

Ouvrage en piquants appliqués. Photographie, Tessa Macintosh.
Archives T.N.-O./G-1995-001: 5407

Les premiers pas de jeune femme

Le décor en piquants de porc-épic

« J’ai commencé à coudre les piquants de porc-épic lorsque j’avais 13 ans, une fois devenue femme... »
Elizabeth Horesay, Fort Simpson

Depuis les temps les plus anciens, les Athapascanes ont recueilli, trié et teint les piquants de porc-épic, pour les utiliser dans la réalisation de motifs décoratifs pour les vêtements. Deux techniques de base étaient utilisées : le tissage de bandes de piquants qui pouvaient être cousues aux vêtements ou portées en guise de ceintures, de jarretières ou de brassards; et l’applique, lorsque les piquants sont cousus directement sur la surface du vêtement.