• top frame 
  • photographie d'une mère chippewyan et de son fils en tenue d'hiver.
  • Magnifying Glass

Mère chipewyan et son fils en tenue d’hiver. Photographie, Richard Harrington.
Archives du Manitoba, HBCA 1987/363-I-75/1 (N15323)

Une diversité de styles

La chaussure athapascane d’hiver au XXe siècle

« Ce genre de mukluks est bon pour voyager lorsqu’ils sont garnis de doublures en lainage feutré. La neige ne pénètre jamais à l’intérieur. On passe une lanière au travers du haut de tige du mukluk pour le resserrer sur la jambe. Une fois arrivés au campement, on enlève les mukluks pour porter d’autres chaussures. Il ne faut pas mettre les chaussures trop près du feu pour les faire sécher : il faut les faire sécher au loin de la chaleur. On les pend pour bien les sécher, et pour pouvoir les porter le jour suivant. On ne peut pas les porter quand ils sont humides. »
Rachel Robert, Fort McPherson, Territoires du Nord-Ouest, 1993.