• top frame 
  • photographie d'un petit garçon en tenue d'hiver.
  • Magnifying Glass

Petit garçon, Fort Franklin, (Grand lac de l’Ours), Territoires du Nord-Ouest, années 1950.
Photographie, révérend Bernard Brown
Musée canadien des civilisations, S73-504

Bébé dans un berceau suspendu en écorce de bouleau.
Alaska State Library Collection, ASL-P87-0180

Une diversité de styles

La couture pour les enfants : une tradition qui perdure

« Autrefois, lorsqu’on s’apprêtait à célébrer un événement, la couture allait bon train pour l’occasion. On pouvait coudre des mocassins, brodés de perles ou de soie. On cousait aussi beaucoup pour les plus petits, à l’occasion de confirmations, de mariages, de concerts de Noël, pour la Pâques, ou des anniversaires et/ou même pour faire un cadeau. »
Louisa Bella Ross, Fort McPherson, Territoires du Nord-Ouest, 1991

Les ouvrages des femmes athapascanes ont de longue date eu pour but de procurer aux enfants des vêtements pour les protéger du froid. Souvent, la méticulosité et la délicatesse d’exécution déployées dans la fabrication des chaussures et d’autres articles pour les enfants excédaient grandement les exigences pratiques.

De nos jours, les chaussures de fabrication industrielle sont répandues et des plus populaires. Toutefois, la fabrication de chaussons et de bottes pour enfants de style athapascan perdure en tant qu’expression d’amour et de respect des traditions ancestrales autochtones.